The Roots - des instruments dans le hip hop

Publié le par shtenza


La première fois que j'ai entendu  un titre de The Roots c'était en 1999 et je m'étais pris à l'époque une véritable claque, il s'agissait de leur tube "You Got Me" en duo avec la géniale artiste nu soul Erykah Badu qui passait en boucle sur les ondes - du moins sur les bonnes radios ;-). Aujourd'hui encore lorsque j'entend cette chanson je ressens un petit quelque chose, c'est pour moi un classique comme pu l'être "Killing Me Softly" des Fugees.
Ayant très vite acheté l'album "Things fall apart" dont était tiré ce titre je suis devenu fan de ce groupe de rap atypique et j'attends désormais chaque nouvel album avec impatience.

The Roots est né  à la fin des années 80 à Philadelphie de la rencontre entre deux potes d'université, Tariq Trotter aka Black Thought, et Ahmir Khalib Thompson aka ?uestlove (ou Questlove). Alors que jusqu'à présent le rap était entièrement acquis à la technique du sample et à l'utilisation des machines ces deux là vont avoir pour idée de se servir de vrais instruments et notamment des talents de batteur de ?uestlove pour accompagner Black Thought le MC. Ils commencent à se produire dans leur école, sur le trottoir, puis dans des concours d'amateurs. Leur duo commence à se faire connaitre et rapidement ils seront rejoints par le bassiste Leon Nelson Hubbard, Scott Horse aux claviers, puis par un autre MC Malick B.

Après quelques temps à écumer les bars, clubs, et petites salles  le groupe connait un vif succès sur scène underground de Pliladelphie et de New York. Le groupe décide alors de s'envoler pour le vieux continent, et alors qu'ils sont invités en tant que représentant du hip hop américain lors d'un concert en Allemagne ils y enregistrent leur premier album "Organix" qu'ils vendent à la sortie de leurs concerts avant de le sortir de manière officielle via un label en 1993.

extrait de "Organix"


En 1995, The Roots sort ensuite l'album "Do You Want More?", produit fidèlement à leurs convictions sans aucun sample ou matériel préenregistré. Le disque connait un certain succès mais reste encore assez ignoré par le public hip hop américain peu habitué à leur style novateur.

clip de "Silent Treatment" issu de "Do You Want More?"


Invité sur cet album le beat boxer Rahzel the Godfather of Noyze et le producteur et musicien Scott Storch rejoignent à temps plein le collectif des Roots qui sort un nouvel album "Illadelph Halflife" en 1996. Le single "Clones" leur permet d'acquérir enfin une certaine notoriété dans le milieu hip hop même s'ils restent toujours pour une partie du public difficile d'accès.

clip de "Clones"



C'est l'album "Things Fall Apart" en 1999 et le tube "You Got Me" qui leur apportera la consécration à la fois critique et commerciale. Ils recevront ainsi un Grammy Award pour cet album. 

clip de "You Got Me" en duo avec Erykah Badu issu de "Things Fall Apart"


L'année suivante sort l'excellent album live "The Roots Come Alive"


live de "The Next Movement"
suivi de "Pussy Gallore"


lls collaborent ensuite avec Jay-Z pour l'enregistrement live de son excellent "MTV Unplugged" au cours duquel ils lancent la chanteuse Jaguar Wright. extrait de "Jay-Z MTV Unplugged" avec jaguar Wright et The Roots

 


En 2002, alors que les rumeurs courent sur la mauvaise entente avec leur maison de disque, sort l'album "Phrenology" aux sons plus rock et marqué par de nombreuses collaboration avec entre autres Jill Scott (l'auteur originelle du refrain de "You Got Me" chantée par Erykah Badu pour la version album), Nelly Furtado, ou encore Al Green. L'album pourtant excellent est une fois de plus un peu déconcertant pour le public, et les ventes sont moins bonnes. 

clip de "Break You Off" issu de "Phrenology" 

clip de "The Seed" issu du même album


En 2004 sort alors "The Tipping Point" dernier album sur leur maison de disque et beaucoup plus orienté rap que le précédent. L'acceuil est pourtant une nouvelle fois mitigé.

"Don't Say Nuthin'" issu de "The Tipping Point"

clip de "I Don't Care" issu du même album


Le fait que le groupe innove à chaque album et refuse de s'enfermer dans un genre précis en est surement la raison principale, à une époque où la musique est formatée et notamment dans le milieu rap beaucoup d'auditeurs n'ont pas ou peu l'habitude d'entendre des sons différents et c'est bien dommage car The Roots est certainement un des groupes rap les plus intéressant musicalement et ce depuis leurs débuts, de plus ils sont tous simplement phénoménaux sur scène ce qui demeure quand même un atrait majeur pour une formation hip hop.

Après avoir quitté leur ancienne maison de disque The Roots ne manquait pas de propositions et on finalement rejoint par amitié la célèbre écurie Def Jam dont Jay Z est devenu producteur et sortit en 2006 l'album "Game Theory" album beaucoup plus sombre que les précédents et considéré par beaucoup comme le digne successeur de "Things fall apart".


clip de "Don't Feel Right" issu de "The Game Theory"


Voilà la bio est un peu longue, je ferais pas ça tous les jours, mais ce groupe en valait la peine. Pour une fois je vais pas mettre les playlist et covers de leurs différents albums car ils sont  trop nombreux et j'ai la flemme faut bien l'avouer. Pour me faire pardonner voici par contre un reportage issu de l'excellente émission musicale de arte TRAX



et un hommage rendu par The Roots à U2

Publié dans Artistes

Commenter cet article