No Place Like Soul - le dernier album de Soulive

Publié le par oneloya

no-place-like-soul---soulive.jpgOriginaire de Woodstock dans l'état de New York, Soulive compose des chansons festives et  joyeuses mélange de jazz, soul, et funk, avec parfois des touches de hip hop et rn'b.
Le groupe se compose d'abord d'un trio inamovible, Eric Krasno à la guitare jazz, et les deux frères Evans, Alan à la batterie et Neal aux claviers, qui a vu le jour en 1999 a la suite d'une Jam studio organisé par les frères Evans dans leur propre studio famillial. La session était tellement réussie qu'elle eu pour résultat la sortie d'un premier EP intitulé "Get Down!".
Devant le succès rencontré par celui-ci, les 3 membres décident alors de partir en tournée et d'enregistrer leur premier album "Turn It Out" en autoproduction qui s"écoulera à 65 000 exemplaires. A partir de là tout s'enchaîne et le groupe voit sa réputation grandir au fur et à mesure de première partie pour des artistes de renom tels que The Roots , Common, ou même The Rolling Stone. Ils rejoindront alors le célèbre label de jazz Blue Note sur lesquels ils sortiront différents albums tous salués par la critique.
Bien qu'ils aient commencé comme trio, la bande a notamment compté dans ses rangs Sam Kininger au saxophone de 2000 à 2003, puis de 2003 à 2006 Rashawn Ross à la trompette et Ryan Zoidis au saxophone. Pour leur dernier album "No Place Like Soul" signé sur le mythiqu
e label Stax le groupe fonctionne à quatre avec l'arrivée de Toussaint comme  chanteur.
A propos de ce changement de maison de disque Alan Evans a déclaré " Lorsque j'ai vu le logo Stax Records sur l'album, j'ai tout de suite pensé que j'arrivais enfin a un accomplissement, être sur le label qui a signé des artistes tels qu'Isaac Hayes, Otis Redding, ou Carla Thomas. Ils étaient de vrais artistes. Il y a du caractère dans leur musique, et nous sommes fiers de faire comme partie de cette lignée.c'est un rêve".

Pour en revenir à cet album l'ambiance générale qu'il dégage est toujours aussi réussie. L'apport du chanteur Toussaint avec sa voix grave offre je trouve un réel plus aux compositions toujours aussi débridés et au son résolument groove du groupe où la guitare et la batterie se marient parfaitement avec la chaleur que dégage l'orgue Hammond. Toussaint n'est pourtant pas présent sur tout l'album et on retrouve des compositions instrumentales bien senties dans le plus pur style de Soulive. Un groupe à écouter, car il ne laisse pas indifférent.


Playlist
01-Watefall  02-Don't Tell Me  03-Mary  04-Comfort  05-Callin  06-Outrage  07-Morning Light  08-Never Know  09-Yeah Yeah  10-If This World Was A Song  11-One Of Those Days  12-Bubble  13-Kim

"Mary" en live


"Callin"
en live



Vous aimez Soulive, faites un tour ici c'est de l'acid jazz et ça vaut vraiment le coup: Incognito







chronique critique


Publié dans Chroniques d'albums

Commenter cet article