Gentleman - Another Intensity la chronique

Publié le par oneloya

Décidemment la scène musicale allemande regorge de talents après Patrice, Ayo, ou encore Joy Denalane dont j'ai déjà parlé sur ces pages voici Gentleman artiste reggae européen reconnu sur la scène internationale, mais également et c'est plus rare au berceau de cette musique en Jamaïque.


.Sa
bio

De son vrai nom Otto Tillman il est né en 1977 en Allemagne. Dès son plus jeune age il va baigné dans la musique reaggae grâce à son frère, et dès ses 17 ans il part en voyage en Jamaïque où il va découvrir les moeurs et coutumes de l'île, apprendre la langue et perfectionner sa musique.
De retour au pays, il se met à jouer dans différents sound-systems dont Silly Walks Movement mais aussi Freundeskreis et et Mellow Bag aux sons plus hip-hop. Après avoir sortit plusieurs sons sur diverses compilations dont le single "Heat of the  Night" son premier succès son nom commence à être reconnu en Allemagne mais aussi sur la scène jamaïcaine.
Son premier album orienté dancehall "Troddin On", sort alors en 1999. Succès d'estime, il deviendra aussi commercial en 2002 avec l'album "Journey To Jah" qui marque la collaboration de hauts noms de la scène jamaïcaine dont Bounty-Killer, Capleton, Luciano, ou Junior Kelly. Gentleman est définitivement installé sur la scène reggae internationale travaillant avec les meilleurs producteurs jamaïcains dont Bobby Digital producteur de Sizzla.
Après la sortie d'un dvd sur ses nombreuses tournées "Gentleman & The Far East Band Live" en 2003, son troisième album "Confidence" sort un an plus tard. Les featuring sont une fois encore au rendez vous avec notamment Anthony B ou la légende Barrington Levy. Album couronné de succès une fois encore.
L'artiste part ensuite en tournée pendant trois ans et nous revient en 2007 avec son nouvel album "lntensity" où l'on retrouve cette fois en featuring Sizzla, mais aussi et ce après des années d'absence Diana King, et pour la version française de l'album le groupe Iam.



.L'album

Dès le premier titre "Evolution" on retrouve le style caractéristique de Gentleman à mi-chemin du reaggae et du dancehall, des choeurs féminins et la voix grave de Gentleman en parfaite adéquation avec les intruments en particulier les cuivres omniprésents.
Il en va de même pour la chanson suivante "Tranquility" où la guitare acoustique vient remplacer l'électrique.
La troisième plage "Lack Of Love" marque la présence de Sizzla pour un featuring très réussi où les deux artistes sont vraiment complémentaires.
Le quatrième morceau de l'album remet le couvert pour les choeurs féminins et les cuivres toujours très présents, dans la ligné des deux premiers titres.
La plage 5 se veut plus orientée dub dans le son, même si le flow de Gentleman est toujours aussi rapide en particulier sur les couplets.
"Serenity" le titre suivant se veut un plus plus posé notamment sur le refrain, et marque une petite pause relax bienvenue dans l'album.
Le morceau 7 "Soulfood" a un son plus roots avec la guitare acoustique du moins en début de morceau, les refrains sont une fois de plus repris par les choeurs féminins très présents sur l'album.
Ils sont ainsi encore là sur "Celebration" le deuxième featuring de l'album avec Alborosie qui n'est pas forcément le plus réussi, le morceau demeure classique dans la lignée de ce à quoi nous a habitué l'artiste.
La plage 9 "Mount Zion" est elle aussi assez classique, la musique se veut plus entétante et moins variée niveau instruments que dans les premiers morceaux sans que le titre soit pour autant raté. A noter que sur la version française de l'album
Iam et en featuring sur cette chanson mais je n'ai pas écouté cette version.
Arrive le troisième featuring de l'album cette fois avec Diana King (pour ceux qui ont la mémoire courte rappelez vous notamment l'excellent "Shy Guy" sur la b.o de Bad Boys). Après des années d'absence la belle revient en forme pour un duo très réussi.
La plage 11 allie les claviers à la guitare électrique avec un Gentleman toujours aussi percutant.
Les  titres suivant "Rage & Anger" et "Respond To Yourself" sont assez ordinaires le second étant toutefois plus réussi à mon goût.
La plage 14 reprend au clavier la musique de "The Young And The Restless", en français c'est le générique de la série Les Feux de l'Amour. C'est sûr à moins d'être fan de la série de suite ça refroidit, c'est peut-être pour ça que j'apprécie pas trop ce titre, ça m'avait d'ailleurs déjà fait cet effet quand Mary G Blige l'avait samplé sur son titre "No More Drama".
"Hosanna" le titre suivant est beaucoup plus réussi, des cuivres, claviers et percussions qui se marient parfaitement pour un son reggae "à l'ancienne".
"Jah Love" en featuring avec Jack Radics et Daddy Rings est un peu dans le même style, et on en vient à regretter que les titres purement dancehall soient si nombreux car le morceau est une nouvelle fois excellent.
Le morceau 17 "Sin City" clôture l'album de bien belle manière sur un son bien roots avec des choeurs bienvenue et des trompettes bien placées en harmnie avec le clavier.  Le morceau caché en fin de plage est tout aussi réussi.



Au final si l'album est un peu trop orienté dancehall à mon gout, c'est un peu le point fort de Gentleman on ne va donc pas lui reprocher, il pose sa voix avec conviction et intensité sur des riddims travaillés. Les featurings sont de plus comme toujours particulièrement réussis et les titres aux sons plus roots notamment en fin d'album permettent de diversifier l'ensemble de belle manière. Une nouvelle réussite pour Gentleman.

another-intensity.jpg


.Playlist

01-Evolution  02-Tranquility  03-Lack of Love  04-Different Places  05-Round the World  06-Serenity  07-Soulfood  08-Celebration  09-Mount Zion  10-The Light Within  11-In Pursuit of Happiness  12-Rage & Anger  13-Respond to Yourself  14-Missing Those Days  15-Hosanna  16-Jah Love  17-Sin City


.Extraits

"Lack Of  Love" en featuring avec Sizzla
dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1880899993/03-gentleman-lack_of_love_feat_sizzla-noir.mp3&


"The Light Within" en featuring avec Diana King
dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1880899993/10-gentleman-the_light_within_feat_diana_king-noir.mp3&

"Hosanna"
dewplayer:http://s3.archive-host.com/membres/playlist/1880899993/15-gentleman-hosanna-noir.mp3&

Publié dans Chroniques d'albums

Commenter cet article

oneloya 19/09/2007 15:57

si tu relies bien j'ai juste dit qu'il était un peu trop dancehall à mon goût, notamment comme tu dis par rapport à Confidence mais aussi Silly Walk Movement auquel participe Patrice avec un son beaucoup plus roots que je préfèreles morceaux dancehall ont parfois tendance à trop se ressembler je trouve, après évidemment c'est juste mon avis si on avait tous le même ça aurait pas d'interêt ;-)

moi 14/09/2007 20:37

Pas d'accord du tout ! Pour moi, au contraire l'album s'éloigne du dancehall par rapport à des album comme trodin on ou même plusieurs morceaux de Journey to Jah (son meilleur album =D ). Il a juste réussi à glisser entre les quelques accoustiques reposants quelques sons qui ont la peche.Par contre je suis d'accord pour celebrations l'est po top mais c'est vraiment le seul morceau que je zap lorsqu'il passe.Another Intensity n'est pas comparable au dernier album confidence qui sonnait beaucoup plus tranquile mais reste quand même une très belle oeuvre =D