Graduation la chronique - Kanye West meilleur que 50 Cents?

Publié le par oneloya

 

.Graduation dans les bacs, le match est lancé
Depuis le 10 septembre est disponible dans les bacs le troisième album de Kanye West "Graduation". La sortie avait été décalé pour rivaliser avec le nouvel album de 50 Cent en organisant un façe à façe fictif pour déterminer par le nombre de ventes lequel des deux était le meilleur, si cette compétition est surtout un bon moyen de doper les ventes des deux MC  -business is business- 50 Cents a déclaré que s'il vendait moins de disques que Kanye ce serait son dernier album solo. Le poids lourd  du gansta-rap risque de vite regretter ces déclarations fracassantes, les premiers résultats semblant donner raison à Kanye West.




Une nouvelle qui ne fera pas descendre l'ego demesuré du rappeur de Chicago qui déclare vouloir devenir "le meilleur artiste du monde d'ici l'année prochaine" avec un "album que personne n'a fait jusqu'à présent" et qui s'est une nouvelle fois fait remarqué aux MTV Video Music Awards. Après être monté sur scène l'année dernière, alors qu'il avait perdu dans la catégorie meilleur clip façe au groupe Justice, pour expliquer que son clip "Touch The Sky" était le plus cher et le meilleur, il n'a cette fois pas apprécié de ne pas pouvoir interprété son nouveau single "Stronger" n°1 des ventes aux U.S.A. sur la scène principale du show télévisé comme MTV le lui avait fait penser. En direct sur une radio new-yorkaise, il a tout d'abord décrit la prestation catastrophique de Britney Spears en expliquant que MTV avait exploité la chanteuse afin de l'aider à ruiner sa carrière en la laissant sciemment clôturer la soirée. Il a fini l'interview en déclarant qu'il ne travaillerait plus avec la chaîne musicale.


.Une pochette qui annonce la couleur
Pour revenir à la musique et à cet attendu troisième album
sorti chez Def Jam, au premier coup d'oeil sur la pochette rien de nouveau sous le soleil on retrouve toujours le petit ourson symbole du rappeur mis à part que cette fois vu le fonds de ses yeux il aurai peut-être abusé de substances illicites...  Plus sérieusement le titre "Graduation" fait toujours référence à l'école sauf qu'après s'être fait virer de l'école en 2004 ("The College Dropout") et avoir rater la réinscription l'année suivante( "Late registration") y a du mieux puisque voilà venu le temps béni de la remise des diplômes. Une pochette futuriste inspiré par les mangas asiatiques et aux couleurs flashies qui représentent finalement très bien l'ambiance générale de l'album aux sons souvent tournés vers la dance et l'électronique.

graduation.jpg

.La Playlist de la version européenne
01-Good Morning  02-Champion  03-Stronger  04-I Wonder  05-Good Life (Featuring T-Pain)  06-Can’t Tell Me Nothing  07-Barry Bonds (Featuring Lil Wayne)  08-Drunk and Hot Girls (Featuring Mos Def)  09-Flashing lights (Featuring Dwele)  10-Everything I Am (Scratches By DJ Premier)  11-The Glory  12-Homecoming (Featuring Chris Martin)  13-Big Brother

.L'album
L'album démarre en douceur avec le titre Good Morning et ces paroles évocatrices "Wake Up Mr West", des notes
de synthé sur une rythmique paisible et des choeurs féminins, il s'agit en fait d'un échantillonnage d'Elton John. Kanye West est toujours aussi ouvert comme vont le montrer les titres suivants.
"Champion" nous fait découvrir doucement le nouvel attrait du rappeur pour les musiques electroniques, un son dance allié à des samples percutants pour un morceau punchy après la douceur du premier titre et nous remet en mémoire si le besoin s'en faisait sentir son égocentrisme.
On enchaine avec "Stronger"
qui sample le tube "Harder, Better, Faster, Stronger" des français Daft Punk. J'ai jamais été un grand fan de leur musique mais l'utilisation qu'en fait Kanye décidemment à l'aise dans tous les styles donne une certaine puissance à son morceau. Une incursion finalement réussi dans l'univers du duo électro.
La plage suivante aux accents soul matiné de quelques touches de synthé et plus proche de ce à quoi nous avait habitué ses deux précédents albums solos
Suit le duo très complémentaire avec T. Pain sur Good Life morceau joyeux, très funk et festif avec toujours ces sonorités un brin futuriste basées sur un sample de Pretty Young Thing de Michael Jackson
Can't Tell Me Nothing le morceau suivant et premier des deux duo avec Chris Martin m'a fait penser à certains titres du dernier album de Common où Kanye officiait en partie à la prod, est-ce étonnant quand on connait les liens entre les deux représentants de Chicago sur la scène hip-hop.
Le titre 7 "Barry Bonds" en duo avec Lil Wayne est plus décevant, une prod basique pour un featuring assez inintéressant.
Même bémol pour la plage 8 où est pourtant présent l'excellent Mos Def , en deçà de ce qu'on aurait pu espéré d'un tel featuring. Le flow de Kanye demeure même si c'est voulu un peu trop flemmard à mon goût sur ce titre.
"Flashing Lights" le featuring suivant avec Dwele est plus réussi surement du à une instru une nouvelle fois très électro mais aussi bien plus vive.
On retombe dans l'ambiance soul et décontracte avec "Everything I Am" où des scratchs et samples bien placés -dj premier oblige- donne une autre ampleur au morceau , dommage qu'ils ne soient pas tous de ce niveau.
La plage 11 est un peu dans la même veine avec un sample de "Save The Country" de Laura Niro
"Homecoming" est le second featuring avec le leader de Coldplay qui apporte cette fois un vrai plus au morceau où les claviers imposent leur présence et servent de rythmiques.
L'album se clo
tûre avec "Big Brother" quin'est pas sans rappeler le titre d'ouverture les guitares electriques en plus, si "Good Morning" nous sortait doucement du sommeil "Big Brother" ne nous y replongera pas, le morceau reste totefois classique et n'apporte rien de plus à l'album.

.Conclusion
Au final si l'album est réussi ce n'est toutefois pas le classique que Kanye s'évertue à défendre. Y'a encore du boulot avant de pouvoir s'autoproclamer le premier artiste mondial. Ses talents de producteur ne sont plus à nier, et si les choix musicaux paraissent surprenants au premier abord on tombe vite sous le charme. Kanye West est un artiste ouvert sur les autres musiques qui n'hésite pas à se lancer dans les collaborations les plus diverses même si parfois ça peut sembler sonner plus pop que vraiment hip-hop, c'est moins orienté soul que ses précédents opus plus tourné vers la dance et l'electro mais ça reste parfaitement maitrisé
. L'album est toutefois diminué par certains titres plus faiblard au niveau de la prod comme du flow du MC qui demeure meilleur pour arranger les sons qu'au micro. Il n'en reste pas moins un artiste complet, créatif et inspiré, qui risque avec ce nouvel album de toucher un public plus large. N'en déplaise au body buildé et grande gueule 50 Cents apotre du gansta rap qui risque bien de perdre un combat qu'il a lui même provoqué et de se ridiculiser façe à un petit ourson qui ne demandait qu'à apprendre


.Extraits

le clip de "Can't Tell Me Nothing"


le clip de "Stronger"


le clip de "Good Life"


.i_bug_fck

Publié dans Chroniques d'albums

Commenter cet article