Michael Franti & Spearhead

Publié le par shtenza

michael-franti.jpg
Michael Franti est un artiste américain connu pour ses prises de positions politique en faveur du tiers monde ou contre la peine de mort et le système carcéral américain notamment. Il a ainsi fait un concert à la prison Folsom comme le fit en son temps le légendaire Johnny Cash. Autre signe révélateur, depuis de nombreuses années, il marche pieds nus n'utilisant qu'exceptionnellement de simple sandales pour prendre l'avion. Il explique ce choix en disant que le monde est aujourd'hui divisé entre les nations consuméristes qui achètent des chaussures et les nations où les gens fabriquent ces chaussures sans pouvoir en porter. On peut encore citer sa chanson "Bomb The World" écrite peu après les événements du 11 septembre 2001 et qui est connue au niveau mondial parmis les militants pacifistes. Cependant avant d'être un artiste engagé, Michael Franti demeure d'abord un musicien touche à tout et doué dans tout ce qu'il entreprend.

Ainsi après avoir connu le succès à la fin des années 80 dans le cercle de la musique punk et contestataire avec le groupe The Beatnigs, il va créé avec DJ Rono Tse un nouveau groupe appellé The disposable heroes of hyphoprisy. Leur musique mélange rock et hip hop et les paroles sont toujours aussi engagées et contestataires ce qui fera leur succès.
En 94 il va fonder son groupe actuel Spearhead qui deviendra Michael Franti & Spearhead suite à un changement de maison de disque. Cette fois la musique est beaucoup plus influencé par le funk et la soul. Même si le rock voire le hip hop sont toujours présent.
Michael Franti se révèle donc un artiste multiple, dont les influences varient au fil du temps, certains  titres de son dernier album enregistré en partie sur le sol jamaïcain avec les célèbres Sly et Robbie offrent ainsi des sonorités très tourné vers le reaggae.

En 2004 Michael Franti décide de rejoindre les zones les plus sensibles de l'Irak en guerre, de la Palestine et d'Israël, seulement armé de sa guitare et de caméras vidéos. Ayant rendu visite aux soldats américains et aux populations locales, il ramènera de ce voyage l'inspiration nécessaire à son nouvel album "Yell Fire" sorti en 2006 et surtout un documentaire intitulé "I Know I'm Not Alone", nouveau moyen de faire passer son mesage et ses idées.


"Rock The Nation" en live 


"Stay Human" toujours en live




"Oh My God" en version acoustique

Publié dans Artistes

Commenter cet article

oneloya 21/07/2007 14:30

la version de base est déja pas mal mais c'est vrai que j'ai un petit faible pour l'acoustique

Tony 13/07/2007 20:05

What an accoustic version ! :-)